Sports et Territoires
Image default

Sortie de l’expertise collective Inserm : Activité physique, prévention et traitement des maladies chroniques

11 ans après la publication « Activité physique : Contextes et effets sur la santé », l’Inserm publie un nouveau rapport incluant des recommandations sur l’« Activité physique, prévention et traitement des maladies chroniques ».

S’appuyant sur plus de 1 800 documents issus de la littérature scientifique internationale, l’expertise collective mise en place pour répondre à la demande du ministère des Sports confirme les effets bénéfiques d’une activité physique adaptée sur la santé des personnes atteintes de pathologies chroniques.

Le document permet de disposer d’un bilan des connaissances scientifiques et d’analyser, dans le cadre des maladies chroniques, l’impact de l’activité physique et sa place dans le parcours de soin. 

Les principales pathologies qui y sont étudiées sont les pathologies cardiovasculaires, les cancers, le diabète et les pathologies respiratoires chroniques. L’obésité, en tant que déterminant de maladies chroniques et phénomène morbide en soi, y trouve également sa place. Enfin, sont aussi prises en compte certaines maladies mentales (dépression, schizophrénie), ainsi que les troubles musculosquelettiques (TMS) et la multimorbidité.

Ainsi aujourd’hui la question n’est plus de savoir si l’AP est bénéfique chez les personnes atteintes de maladies chroniques mais plus de déterminer les types de programmes les plus appropriés selon la pathologie et de construire les conditions d’une pratique durable et adaptée.

Plus d’information ICI