Sports et Territoires
Image default

Vers un retour des places debout dans les stades de football

Le bilan de l’expérimentation menée dans quatre stades – Lens, Sochaux, Amiens et Saint-Étienne – serait positif. Le déploiement au niveau national des tribunes debout est donc recommandé.
Article publié le  par Jean Damien Lesay pour Localtis

Le retour des tribunes debout dans les stades de football où évoluent des clubs professionnels – après des décennies d’interdiction pour des raisons de sécurité – est en bonne voie. Le rapport du groupe de travail ad hoc, présenté le 28 octobre lors de la dernière réunion de l’Instance nationale du supportérisme (INS), sous la présidence de la ministre des Sports Roxana Maracineanu, a tiré un bilan positif d’une expérimentation menée lors de la saison 2018/2019 dans quatre stades, à Lens, Sochaux, Amiens et Saint-Étienne.

Ces tribunes debout sécurisées ont notamment, de l’avis des clubs, renforcé l’ambiance et la sécurité du public grâce aux barrières anti-déferlement, et ont entraîné une baisse des coûts d’entretien dus aux dégâts occasionnés par les bris de sièges dans l’ancienne configuration assise.

De même, poursuit le rapport, du point de vue des autorités locales, « cette année d’expérimentation est une réussite, même si elle soulève quelques points de vigilance », comme des effets de tassements au centre des tribunes ou une occupation abusive des escaliers d’évacuation. De leur côté, les quatre préfectures concernées par l’expérimentation donnent un avis favorable au maintien de ce type de tribunes.

En conséquence, l’INS préconise d’accompagner un déploiement au niveau national de ce type de tribunes sur la base du volontariat des clubs et se prononce pour une nouvelle expérimentation portant sur l’augmentation de la jauge des stades, déterminée avec l’autorisation des autorités sportives et administratives locales. En effet, les tribunes debout sécurisées mises en place dans le cadre de la première expérimentation l’ont été à jauge constante. Or une tribune peut accueillir plus de spectateurs debout que de spectateurs assis. Aucune étude d’impact économique pour l’aménagement des stades par les gestionnaires – le plus souvent une collectivité territoriale – n’a en revanche été présentée.

Enfin, de manière plus anecdotique, le retour des places debout pourrait signer la fin de la fameuse « ola », qui fait passer les spectateurs de la position assise à la position debout.